"Antichrist" de Lars von Trier

Publié le par Arno

J'ai vu "Antichrist". Le dernier Lars von Trier.

Alors ouais, je ne fais pas une intro du genre "Oumf oumf ! j'ai vu un film que c'est trop délire" et tout parce que bon, après du Lars von Trier, on a rarement envie d'en faire des tonnes.

Prenez "Breaking the waves" (1996). Ca fout une grosse claque !

"Les idiots" (1998) et la caméra qui bouge à cause de ce foutu dogma style... ça fout la nausée !

"Dancer in the dark" (2000)... c'est chiant !

"Dogville" (2003), ça prend les tripes !

Mais là, je dois reconnaître que je suis un peu perdu.

La bande annonce pour vous présenter la chose...



Bon... la bande annonce présente vaguement l'atmosphère du film mais pas trop l'histoire. Donc je vais tout de même donner quelques éléments supplémentaires au risque de spoiler le film. De toute façon, je viens de vous prévenir, donc si vous n'en voulez pas plus, vous lisez pas la suite. C'est pas compliqué.

Pour résumer, l'histoire est celle d'un couple dont l'enfant meurt en passant par la fenêtre. Il était attiré par la neige dehors, il monte sur le bureau de papa, il fait pas gaffe et vlan il tombe, victime de la gravité. Les parents, pendant ce temps-là, ils baisaient, donc il ont rien vu.

Un mois plus tard, l'ex-papa (Willem Dafoe), a fait son deuil. L'ex-maman (Charlotte Gainsbourg), par contre, ne va pas bien du tout. Mais alors pas bien du tout du tout. Si bien qu'on tombe très vite dans une ambiance psychologique dense.

Du coup, l'ex-papa, thérapeute de profession, décide de prendre les choses en main et de s'occuper de sa femme en l'amenant dans une petite maison dans les bois appelé Eden. Et puis là, ça empire...

Le problème (que j'ai trouvé), c'est que ça empire un peu n'importe comment et on comprend pas trop bien où le film veut nous emmener. Si bien qu'à la fin, on ne sait pas trop si on a vu un film d'horreur ou un drame psychologique.

Quant au message porté par le film, c'est également confus. Doit-on y voir la complexité des rapports entre les hommes et les femmes ? L'homme étant présenté comme un être essentiellement cartésien, la femme comme un être hystérique. Possible.

Bref, une drôle d'impression après le film.

Mais alors pourquoi aller voir ce film ?

Ben précisèment si vous aimez être incapable d'anticiper ce qu'il va se passer dans un film. Là, vous allez être servi.

En bonus, vous connaîtrez les conséquences sur les performances sexuelles d'un mec si vous lui flanquez un coup de buche dans les parties. Vous apprendrez également à fixer une meule sur la jambe d'un mec. Ca peut servir. Et puis d'autres trucs tout aussi indispensables.

Sinon, il reste les images. Certaines scènes sont splendides.

Références :
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=120692.html

Commenter cet article