Le tour du monde de la Classe musicale de Kevin n°4 bis : L'Angleterre

Publié le par Arno

Alors que je me dirigeais tranquillement vers l'aéroport d'Heathrow, au son d'Overkill de Motörhead, voila que j'apprends qu'un incident m'empêche de prendre l'avion pour *** (ne pensez pas que je vais vous dévoiler notre prochaine destination aussi facilement).

Me voici donc bloqué une semaine de plus dans ce pays froid et humide qu'est l'Angleterre. Je vais donc en profiter pour vous présenter l'autre Classe anglaise, celle dont il est question dans les commentaires de l'épisode précédent. Je vous rappelle le quiz :

Ils ont commencé dans les 80's, sont toujours très actifs, ont connu d'importants changements de line-up, mais avec le même bassiste depuis l'origine et le même chanteur depuis 19 ans. La liste de leurs albums rivalise largement avec celle de Motörhead !
Ils pourraient aussi figurer au Guiness Book, ou en tout cas n'en sont pas loin, pour une raison bien particulière.

Oui, je sais, le suspense est insoutenable... On m'a proposé tout et (surtout) n'importe quoi, mais la réponse était, bien sûr : Napalm Death !

Je vous laisse chercher par vous-même les détails historiques (discographie, line-up) pour vous présenter quelques titres, à commencer par celui qui pourrait figurer au Guinness Book (si ce n'est pas le cas).

Baffe n°1 : You suffer
Et voila : simple, direct, efficace, la Classe. Tiré de leur premier album, Scum, enregistré en 1987.
1,316 secondes de puissance débridée !



Baffe n°2 : Les Peel Sessions, partie 1 !
Bon vous n'avez pas pu apprécier toutes les qualités du groupe, je pense, alors on enchaîne avec les fameuses "Peel Sessions". Il s'agit d'un enregistrement réalisé en 1987 pour la BBC Radio 1 par John Peel, célèbre DJ de la radio britannique, passionné de rock'n'roll (qui avait déjà mis en avant des jeunes groupes comme Deep Purple dans les 70s). Ici nous avons donc l'intégrale des Peel Sessions de Napalm Death en 1987, soit 5'52" de pur Napalm Death "old-school". 5'52" et 12 morceaux tout de même ! Bel exploit non ?

C'est cadeau, et c'est ici :



Bon cette fois, c'est dit, Napalm Death c'est la Classe. Evidemment ça peut dérouter, on parle ici de grindcore, style remarquable dont ils figurent parmi les pionniers, avec quelques autres.

Baffe n°3 : Suffer the children




Un tube incontournable de leur discographie ! Repris maintes et maintes fois par d'autres. Ce titre date de 1990, on sent déjà une évolution par rapport à leurs précédents albums. Tout d'abord, il y a un nouveau chanteur, Mark "Barney" Greenway, qui officie encore à l'heure actuelle, mais aussi un style qui se rapproche du death metal.

Baffe n°4 : When all is said and done
On voit bien ici que dans les années 2000, Napalm Death a affiné son style, le mix parfait entre le death metal et le grindcore des débuts. Et puis il y a toujours cette énergie incroyable, ce chant surpuissant et cette musique dévastatrice ! Depuis quelques années, les albums s'enchaînent à la perfection, rien ne peut les arrêter, le rouleau compresseur marche à plein régime.




Voila. Donc Napalm Death, c'est une force de frappe sur scène qui force l'admiration, mais aussi des gars très sympas en vrai ! Et puis ils ont participé à créer ce style si particulier qu'est le grindcore, autant dire que Scum et F.E.T.O. ont laissé des traces ! C'est bien évidemment en concert que cette Classe prend tout son sens, comptez sur moi pour vous le confirmer très prochainement !

Bref, en deux mots : LA CLASSE.

A bientôt pour un nouveau pays ! (Si l'avion veut bien décoller...)

Kevin

Références :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Napalm_Death
http://fr.wikipedia.org/wiki/You_Suffer
http://en.wikipedia.org/wiki/John_peel
http://en.wikipedia.org/wiki/The_Peel_Sessions_(Napalm_Death_album)
http://en.wikipedia.org/wiki/Grindcore

Commenter cet article

Kevin 09/06/2009 09:41

Mais ne nuit pas à votre ouverture d'esprit j'espère !Enfin, c'est la BBC qui a enregistré les Peel Sessions, des gens très respectables :)

Aschenputten 08/06/2009 20:23

Kevin, je me permets de vous rappeler de sensibiliser les lecteurs de votre rubrique. On ne sait jamais.L'abus de classe nuit gravement à votre acuité auditive et à celle de votre entourage. Nous voilà prevenus.