Le mort de la semaine : David Carradine

Publié le par Arno

C'est samedi et le samedi c'est pas un jour comme les autres ah ben non puisque le samedi c'est le jour de la semaine que c'est le jour du mort de la semaine allez hop hop hop on traîne pas et on enchaîne.

Cette semaine, le mort de la semaine que je l'ai choisi en toute impunité, c'est : David Carradine !!!!!

Et c'était qui David Carradine ?

Bah ! Si vous vous posez cette question, je suis sûr et certain que c'est juste pour me faire marcher parce que vous n'êtes pas débiles !

Donc David Carradine, c'était tout d'abord le petit scarabée de la série "Kung Fu" au début des années 70. Le générique pour les nostalgiques (dont je fais partie, bien évidemment) :



Et c'est également Bill, un super tueur à gages patron du Détachement International des Vipères Assassines dans "Kill Bill" (2003 - 2004) de Quentin Tarantino.

Un extrait où il passe un mauvais moment avec Uma Thurman... 



Et grosso modo, David Carradine, c'est tout ce dont on se rappelle de lui. Et c'est pas pour rien. Parce que des daubes, il en aura tournées une bonne grosse pelletée !

Mais bon, dans le lot, il y avait quand même des petites perles. Enfin... chacun y trouvera sa perle.

Personnellement, j'avais bien flashé sur "Death Race 2000" (1975) de Paul Bartel. Un bon gros nanard d'anticipation (en 1975, l'an 2000, c'était trop le futur !) qui parle d'une course de voitures en mode télé-réalité dans laquelle écraser des gens rapporte des points. Un truc de schyzopathe absolu, mais avec Gaëtan, on avait bien accroché.

Le trailer pour vous donner envie...


Pour info, il y a eu un remake de ce film qui s'appelle "Death Car" (2008) et c'est Jason Statham qui joue dedans (si c'est pas une bonne référence, je sais pas ce qu'il vous faut).



Ce que je viens de vous présenter, c'est pour le beau côté de sa filmo. Pour ce qui est du côté obscur, je me contenterai de citer sa participation dans le clip "Burnin' up" des Jonas brothers.



Je crois qu'il n'y a pas besoin d'aller plus en avant dans le côté obscur...

Finalement, David Carradine restera un acteur qui était capable du meilleur comme du pire. C'est ce qu'il nous aura montré tout au long de sa carrière professionnelle. Et le plus bel exemple de cette capacité à être là où on ne l'attend pas, il l'aura également exploitée jusqu'à la fin, en nous laissant découvrir son corps dans une chambre d'hôtel à Bangkok, avec
une corde autour du cou et une autre attachée autour de son sexe. Mourir d'un accident de masturbation. Chapeau l'artiste !

Mais après tout, c'est ce qui fait son charme...

PS: si y'en a qui connaissent le trip de la masturbation avec une corde autour du cou et une autour du sexe, je suis curieux de connaître les détails, parce que là, j'arrive pas à visualiser la scène...

Références :
http://www.lepost.fr/article/2009/06/04/1564067_kung-fu-is-dead.htm
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/david-carradine-de-kung-fu-a-kill-bill_765168.html
http://www.liberation.fr/culture/0101571523-david-carradine-serait-mort-d-un-accident-de-masturbation
http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Carradine

Publié dans Le mort de la semaine

Commenter cet article

Kevin 08/06/2009 09:41

Je ne sais pas tout de l'ultime cascade de notre ami Carradine, mais il est connu que la strangulation entraîne l'érection. Ce phénomène est par exemple mentionné par Samuel Beckett dans En attendant Godot.J'imagine qu'il y a un lien...

Arno 08/06/2009 09:54


Faut creuser le lien...