Vous reprendrez bien un peu de riz

Publié le par Arno

Je reviens ici sur les étranges structures détectées en Chine grâce aux images satellites collectées par google pour son service google maps.

Je vous en avais parlé dans un précédent post et, chose qui va forcément plaire à Kevin qui apprécie quand je vais jusqu'au bout des choses, je vais compléter ce que je vous avais déjà révélé avec une nouvelle information que m'a rapportée le Professeur von Arsch.

Une fois de plus, le Professeur von Arsch m'a juste refilé un lien accompagné de quelques commentaires, et je vais faire tout le boulot d'illustration et d'explications que le Professeur von Arsch aurait pu faire s'il n'avait pas été un peu moins flemmard.

Bref, le lien contient une interview donnée par Jonathan Hill, technicien à l'université de l'Arizona, qui travaille sur des projets de vols spatiaux, et qui donne son avis sur certaines de ces structures.

Concernant les lignes blanches, elles serviraient de cibles pour calibrer des satellites espions.

 

c03

 

Il précise par ailleurs que cette technique de calibration de satellites espions était utilisée par les américains dans les années 60. Et pour avoir une idée d'une trace équivalente sur le territoire américain, il nous signale celle située à Casa Grande (Arizona) :

 

calib.jpg


Donc déjà, dans cette déclaration, on apprend que la Chine n'investit vraiment pas beaucoup dans le domaine militaire puisqu'elle utilise des techniques de calibration vieilles de 50 ans. Ca nous rassure.

Mais en plus, on comprend que les ingénieurs chinois aiment bien se prendre la tête pour pas grand chose parce que les américains, ils font de la calibration avec une étoile à 4 branches toute simple alors que les chinois se compliquent la vie avec des lignes brisées dans tous les sens.

 

Et pour les achever, le spécialiste note au passage que la grille de calibration des chinois fait entre 1 et 3km de côté alors que l'étoile des américains fait 20m de large, ce qui laisse penser que les caméras des satellites espions chinois ont une résolution très faible.

Pour résumer, le mec nous dit ici que les militaires chinois sont des abrutis qui travaillent avec une technologie de merde.

Concernant la cible circulaire avec les avions au milieu, toujours d'après Jonathan Hill, il s'agît à nouveau d'une cible pour la calibration d'instruments en orbite et en particulier de radars pour évaluer la capacité de dissimulation des engins militaires, grâce à tout ce bordel installé tout autour des avions, lorsque des satellites espions étrangers passent au-dessus.


c01

 

Pour le quadrillage, Jonathan Hill explique qu'il s'agît d'un terrain utilisé pour tester des explosifs.

 

c04

 

Il donne même plein de détails qui semblent bien cohérents avec ce que l'on peut voir. Par exemple, il semblerait que l'explosif ait été lâché depuis un avion qui se déplaçait d'est en ouest car la marque de la déflagration, en blanc, s'étire vers l'ouest, tout comme les dégâts. Tout ça semble crédible. Et on a donc bien là un terrain militaire utilisé pour tester des explosifs.

 

Concernant le terrain de Tron, on a droit à une toute autre explication : les grosses traces bien rectilignes seraient un réseau routier permettant de circuler autour d'un terrain sur lequel serait installé un réseau d'antennes.

 

Par contre, il regrette que la résolution ne soit pas assez fine pour pouvoir distinguer les antennes. Et là, je suis un peu surpris. Parce qu'en zoomant bien, on reconnaît le réseau routier, mais on commence également à distinguer des petites structures quadrillées de 6 points sur 4 qui se croisent et se succèdent. Alors soit je me trompe, soit le Jonathan Hill il est un peu bigleux des yeux.

 

c08detail2.jpg

 

Mais de toute façon, la résolution à laquelle il a examiné ces photos lui permettent de reconnaître un champ d'antennes comparable à celui du SHARE (Southern Hemisphere Auroral Radar Experiment), localisé en Antarctique, et qui sert à observer les champs magnétiques dans la ionosphère.

 

Voici une photo de ces antennes pour vous donner une idée de l'installation :

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/86/SHARE_Antenna_Array.jpg

 

Par contre, dans le même genre, avec cette installation, le Professeur von Arsch fait un rapprochement avec une installation tout à fait similaire utilisée dans le cadre du projet controversé HAARP (High Frequency Active Auroral Research Program) situé en Alaska.

 

Dans la foulée, je vous livre quelques photos satellite du site du projet HAARP avec cette vue globale :

 

haarp.jpg

 

Et cette vue rapprochée pour vous permettre de distinguer quelques détails :

 

haarpdetail.jpg

 

Bon, par contre, le truc qui passe totalement au-dessus de la tête de Jonathan Hill mais que le Professeur m'a fait remarquer, c'est que pour le projet SHARE, il y a au total 16 antennes utilisées. Dans le projet HAARP, les antennes sont disposées dans un carré qui fait 500m de côté. Chez les chinois, le réseau s'étend carrèment sur 30km.

 

Et ça, ça fait un peu flipper sa race.



Références :
http://www.maxisciences.com/google-maps/mysterieuses-images-google-maps-du-desert-chinois-suite-et-fin_art18767.html
http://www.lifeslittlemysteries.com/curious-china-pics-2185/

Commenter cet article

Makaie 23/11/2011 19:51


Un doute à caractère bassement paranoïaque me taraude: et si google avait trafiqué ses images satelites pour laisser croire à de terribles armes de destruction massive en orbite - mais nettement
moins performantes que les "notres" evidemment - juste histoire de nous donner envie d'aller leur foutre un peu sur la gueule pour leur rappeler qui est le maitre du monde ? :>

Arno 30/11/2011 20:24



Théorie intéressante.... surtout qu'elle relève d'une haute paranoïa. Ce qui est un critère qui renforce systématiquement sa crédibilité !



big bottom 23/11/2011 10:10


Un grand merci à mr arno pour ses recherches approfondies ! Et comme par hasard, on n'en parle pas dans les "grands" média , ce qui confirme toutes ces informations classées top secret! Juste une
petite question :  y a-t-il un lien avec les ummites et leurs étranges lettres?

Arno 23/11/2011 19:44



C'est surtout le Professeur von Arsch qu'il faut remercier pour ces croustillantes révélations ! Et pour répondre à votre question relative aux lettres ummites, il faudrait demander à
Jean-Pierre Petit... Malheureusement, il n'est pas dans mes contacts