Quand les livres nous font voyager

Publié le par Arno

Une petite visite au Salon du Livre. Juste parce que j'avais des entrées gratos.

 

Enfin... c'est plutôt la fille avec qui j'y suis allé qui avait des places gratos. Alors j'en profite. Sauf que y'a pas grand chose de si chouette que ça à ce Salon.

 

En gros, c'est comme déambuler dans une grande FNAC le samedi qui précède Noël. Voilà tout.

 

Sinon, le truc quand même sympa, ce sont les stands régionaux. Ca aurait été encore mieux si y'avait eu de la bouffe et tout. Mais bon, c'est pas la fête de l'Huma, c'est juste la fête du Livre.

 

Du coup, on se tape le stand de la Région PACA avec des livres sur Nice, les vieux riches tout bronzés tout ridés et les catalogues de yachts.

 

salonlivre1


 

Il y a également le stand de la Région Aquitaine avec des bouquins sur le pinard, la vigne et les vendanges.

 

Un peu plus loin,le stand de la Bretagne avec des bouquins qui parlent des korrigans, des druides et de l'hydromel.


salonlivre3


 

Et puis y'a également le Québec avec son stand tout vide. Parce qu'on s'en tape prodigieusement du Québec.


salonlivre4

 

 

Mais sérieux, avec de la bouffe, ça aurait top le Salon du Livre.

Publié dans Ma vie

Commenter cet article

la belge 16/05/2010 09:03



t'écris pour ne rien dire ! serais-tu amoureux et con ?



Arno 17/05/2010 23:12



et triste aussi !



Aschenputten 31/03/2010 12:37



Vous n'avez pas trouvé le stand d'Elisabeth Badinter? Y'avait plein de taboulé à ce qu'on m'a dit...
Néanmoins, si il n'y avait pas de bouffe, j'ai comme l'impression qu'il y avait de la picole...ne serait-ce pas une coupe de champagne que l'on voit dans la main de la madame devant le stand
Quebec? ;-)



Arno 31/03/2010 21:56



En fait, pour être totalement honnête, il y avait effectivement de la bouffe et de la picole. Mais c'était pas facile d'y accéder. Oh que oui que c'était difficile d'y accéder !


PS: Elisabeth Badinter mange du taboulé ?