Le mort de la semaine : j'aime pas choisir !

Publié le par Arno

Oumf oumf c'est la fin du week end, un week end pénible parce que ça a été difficile de choisir le mort de la semaine tellement y'avait du lourd dans le sac à viande cette semaine.

 

Mais comme il faut tout de même faire un mort de la semaine sinon c'est l'équilibre de l'univers qui est en péril, ben cette semaine, le mort de la semaine, c'est : Dennis Hopper !!!!

 

 Et c'était qui Dennis Hopper  ?


 

C'était une grosse pointure du cinéma américain.

 

Tout d'abord parce qu'il a tourné avec plein de gens vachement importants à Hollywood comme Francis Ford Coppola, Romero, John Dahl, Robet Altman et encore plein d'autres.

 

Mais il a également su imposer son style. Et sur ce dernier point, on pense tous à "Easy Rider" (1969), une bonne grosse bouse montée à la tronçonneuse avec des effets de transition que personne a osé refaire par la suite et dont l'histoire retrace le destin de deux bikers bourrés de super répliques aussi puissantes que "faire ce qu'on veut quand on veut, c'est ça la liberté" et qu'on regarde quand même parce que la BO est sympa.

 

La bande annonce juste comme ça :


 


Hormis ce film culte, Dennis Hopper, c'était donc également un acteur qui assurait trop bien dans les rôles de gros méchants. On se rappelle tous de lui cherchant des noises à Jeffrey Beaumont dans "Blue Velvet" (1986), à Keanu Reeves dans "Speed" (1994) ou bien encore à Kevin Costner dans "Waterworld" (1995). 

 

Bref, une bonne carrière bien remplie dans laquelle on trouvera tous quelque chose de sympa dont on garde un bon souvenir.

 

Références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dennis_Hopper

http://fr.wikipedia.org/wiki/Easy_Rider

Publié dans Le mort de la semaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kevin 06/06/2010 23:07



Vous avez choisi la voie de la facilité en privilégiant l'acteur alcoolique à la sculptureuse Louise Bourgoin.


Ah pardon, c'est la sculpteuse Louise Bourgeois, qu'on me dit. Ouf. Quitte à ce qu'une Louise casse sa pipe, autant que ça soit la vieille qui les fumait après avoir réussi sa vie, plutôt que la
jeune qui les taille pour réussir la sienne.



Arno 07/06/2010 08:42



Je n'ai pas choisi la voie de la facilité mais celle de l'honnêteté. Et il s'avère que que j'ai plus de souvenirs quand on évoque Dennis Hopper que Louise Bourgeois. Car, hormis ses
araignées, je ne comprends pas grand chose de son oeuvre.


Par contre, vous semblez l'affectionner tout particulièrement. Doit-on envisager une classe sculpturelle de la part de Kevin pour nous révéler à quel point Louise Bourgeois surpasse
Dennis Hopper ?


PS: Et puis de toute façon, quand je disais qu'il y avait du monde dans le sac à viande, je pensais à Chris Haney, l'inventeur du Trivial Pursuit