Le mort de la semaine : Annie Girardot

Publié le par Arno

http://www.passion-cinema.com/img/news/news-2011/annie-girardot-968.jpgDimanche, c'est le week end, c'est le mort de la semaine avec cette semaine, un mort que c'est pas une surprise puisque le mort de la semaine c'est : Annie Girardot !!!!

 

Et c'était qui Annie Girardot ?

 

Bah tout de même ! Avec l'avalanche d'hommages qu'on s'est farcis cette semaine, faut vraiment être autiste pour échapper à ça. Mais bon, on va quand même faire un post dans la pure tradition du mort de la semaine. Donc c'était une grande actrice française qu'elle a joué dans plein de grands films.

 

Et là, vous vous attendez sans doute à ce que je vous serve du "Rocco et ses frères" (1960), du "Mourir d'aimer" (1971), du "Les Misérables" (1995) comme on vous l'a déjà bien rabaché dans la presse. Seulement voilà, moi, de tous ces films, j'en ai vus aucun. Alors cassez moi pas mes couilles si j'en parle pas.

 

Pareil concernant la polémique sur le cinéma français qui l'aurait abandonnée et le discours qu'elle avait fait lors de la remise des Césars en 1996. Tout ça, j'y connais rien, je sais pas à quoi ça fait référence, alors j'en parlerai pas.


Parce que pour moi, Annie Girardot, c'était une actrice qu'on avait l'habitude de retrouver dans les films du dimanche soir à la télé.

 

Je préfère donc citer "La gifle" (1974) de Claude Pinoteau avec Isabelle Adjani et Lino Ventura, et où elle a sa super réplique "Can you close the windows please, because I am afraid about the mosquitoes". Malheureusement, je retrouve pas la vidéo de cette réplique. Alors vous allez devoir vous contenter de la bande annonce :

 


 

Il y avait aussi "La zizanie" (1978) de Claude Zidi où elle faisait bien c**** Louis de Funès pour notre plus grand plaisir :

 

 

Ainsi que "Tendre poulet" (1978) et "On a volé la cuisse de Jupiter" (1980) de Philippe de Broca avec Philippe Noiret, où elle tenait le rôle d'un commissaire aux méthodes assez musclées (pour l'époque, hein, tout est relatif...)

 

 

 

et dont on garde à l'esprit cette super scène dans laquelle on la voyait, avec Philippe Noiret, accrochée à une cable pour sauver une statue (c'est pas banal, ça) :

 

http://photo.parismatch.com/media/photos2/3.-photos-culture/cinema/annie-giradot-carriere-en-image/on-a-vole-la-cuisse-de-jupiter-annie-girardot/2740573-1-fre-FR/On-a-vole-la-cuisse-de-Jupiter-annie-girardot_galleryphoto_paysage_std.jpg

 

 

Et puis plus récemment, il y a eu "La pianiste" (2001) de Michael Haneke avec Isabelle Huppert et Benoît Magimel, un film dans lequel elle a un second rôle, mais ça fait plaisir de la voir :

 

 

 

Donc la Annie Girardot que les medias évoquent, je connais pas. Pour moi, ça reste principalement l'actrice des films populaires du dimanche soir. Et ça suffit pour devenir le mort de la semaine.

 

Références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Girardot

Publié dans Le mort de la semaine

Commenter cet article