L'affaire dearduc : episode 3

Publié le par Arno

http://img.750g.com/galaxie/123/23298/4439/la_vraie_carbonade_flamande.jpgPreviously on arnoworld : dearduc, un lecteur de ce blog, a signalé un abus dans l'article " Come home de Amatorski" dans lequel je tenais apparemment des propos racistes à l'encontre des belges.

 

Suite à la réception du mail m'informant de cet abus, j'ai décidé d'en faire un post pour tenir informés mes fidèles lecteurs des graves dérives que mes articles peuvent entraîner et pour obtenir quelques avis extérieurs sur ma conduite à adopter vis à vis de ce lecteur bienveillant.

 

Alors tout d'abord, un grand merci à tous ceux qui ont laissé un commentaire pour donner leur vision des choses. Tout cela m'a été bien utile pour y voir plus clair. Voilà, donc les remerciements, c'est fait.

 

Concernant la conduite à adopter, j'ai bien noté toutes vos réactions, vos suggestions, également vos fantasmes. Et après quelques jours de réflexions (parce que je suis pas une flèche et que j'ai d'autres trucs à faire aussi parfois), j'ai décidé d'adresser une lettre ouverte à deaduc pour lui faire part de ma réaction.

 

Voici donc ma réponse à dearduc que j'ai décidé de rendre publique :

 


Cher dearduc.

 

Mais tout d'abord, étant donné que y'a déjà "dear" dans votre pseudo, je vais me contenter de commencer par "Dearduc". Et par soucis d'apaisement, je vais même aller jusqu'à vous affubler d'un petit surnom qui sera rien qu'à nous parce qu'après tout, au fil des échanges que nous avons eus, je sens qu'une certaine complicité est en train de naître entre nous. Laissez-moi donc vous surnommer "trou".

 

Allez, on recommence depuis le début.

 

Dear trouduc,

 

Votre mail m'a fait grand plaisir. D'autant plus que vous avez fait preuve d'une très grande originalité en me contactant par le biais du signalement d'un abus. C'est la première fois que je reçois un tel mail. On peut dire que vous savez y faire pour ne pas passer inaperçu. C'est bien.

 

Et comme je ne laisse aucun mail sans réponse d'un de mes lecteurs, j'ai pris le temps de vous écrire afin de répondre à chacun de vos commentaires tels qu'ils ont été rapportés dans votre mail.

 

Reprenons donc le mail :

 

1) "L'auteur insinue des propos racistes à l'égard des Belges" : en général, on peut être condamné pour avoir tenu des propos racistes. Vous, vous estimez que l'insinuation de propos racistes suffit pour signaler un abus. On peut dire que vous solllicitez à la fois votre interprétation des propos que je tiens et votre appréciation de ce qu'est un propos raciste. Reconnaissez que ça enlève l'objectivité que requiert une plainte pour être crédible.

 

 

2) "Il se satisfait lui même et ne prend pas en compte la remarque mise dans les commentaires" : prétendre que je me satisfais moi-même, au-delà de la preuve d'autonomie non négligeable que cela représente, s'apparente totu de même un peu à de la diffamation et à un manque de respect certain vis à vis de ma copine que vous prétendez ne pas être capable de s'occuper de moi convenablement. C'est tout de même une sacrée intrusion dans ma vie privée ! Mais je vais mettre ce commentaire sur le compte d'une interprétation erronée de ma part (j'espère que vous en profitez pour prendre des notes).

 

Quant au fait que je ne prends pas en compte la remarque mise dans les commentaires, je suis assez surpris car j'ai constaté que mes réponses sont toujours disponibles sur l'article. Par contre, si elles sont certes d'une naïveté déconcertante, c'est uniquement parce qu'elles répondent à des interrogations affligeantes.

 

3) "Il supporte ses propos que je prend personnellement pour une attaque envers le belges" : Au risque de vous apprendre quelque chose, il y a toujours eu une certaine rivalité entre les Français et les Belges. Je suis étonné que cela vous ait échappé. Je vais donc essayer de vous faire rattraper votre retard. Les Français ont des blagues sur les Belges. Les Belges ont des blagues sur les Français. Et tout cela crée une gentille petite dynamique qui s'entretient depuis pas mal de générations.

 

Donc si vous voyez dans mes propos une attaque envers les belges, je dois admettre que vous avez un esprit relativement vif. Relativement. Parce qu'au début, j'ai tout de même compris que vous n'y aviez vu que des propos racistes. Mais je mets ça sur le compte de la situation politique en Belgique un peu troublée ces dernières années qui peut accentuer votre paranoïa. 

 

En conclusion, je n'ose imaginer le nombre de frites que vous pourrez vous introduire avant que vous n'obteniez des excuses de ma part. La seule chose que je regrette, c'est de vous avoir vu partir sur vos grands poneys après avoir fait une étrange confusion entre du racisme et une pique d'un Français à l'attention d'un lectorat belge qui s'inscrit dans une pure tradition de compétition d'humour reconnue depuis longtemps.

 

PS: et puis, dear trouduc, reconnaissez que Gand, par rapport à Anvers, c'est quand même le bon côté des Flandres...




Publié dans Ma vie

Commenter cet article

le loup 07/09/2010 00:50



waouh arno se lache!! le truc du surnom falait le trouver(ça c'est fait)  j"adoooore les joutes verbales ! tout reprendre point par point (et a la fin de l'envoi je touche) bravo c'est
dommage pour LE belge qui n'a rien compris( surtout que la musique se laisse ecouter) continue tu m'interesse .    tchao



Arno 07/09/2010 08:16



Wahouuuuuuuuuu !



Kevin 02/09/2010 11:53



Merde, vous n'êtes donc pas raciste ?


Je me désabonne de suite.



Arno 02/09/2010 20:16



Raciste, oui, mais pas vis à vis des belges ! C'est trop facile !