"Face-à-Face" de Jean-François Riffaud

Publié le par Arno

Jean-François Riffaud est un peintre qui a inauguré hier soir sa première exposition intitulée "Face-à-face".

 

Et des face-à-face, il y en avait :

 

jfr5

 

Plusieurs même :

 

jfr6

 

Avec Adriana Karembeu au milieu :

 

jfr2

 

Il y avait également de grands coups de peinture avec du texte dedans :

 

jfr1

 

D'ailleurs, si les face-à-face vous laissent indifférents, essayez de déchiffrer le message contenu dans ce dernier tableau. Moi, perso, j'y lisais "I want mom". Natacha, qui avait sauté son repas de midi, y lisait "I want ham". Et il s'est avéré que nous avions tort tous les deux.

 

Tout cela dans une salle d'exposition installée au milieu d'un appartement privé à la décoration fortement inspirée par l'art africain, mais pas seulement... je vous laisse trouver l'intrus :

 

jfr4

Et où le champagne coulait à flot grâce à un personnel au zèle apprécié.

 

Bref, de quoi passer une agréable soirée semblable à une de ces scènes de soirées mondaines de "La dolce vita" de Federico Fellini mais qui finalement rappelait davantage la scène de l'exposition à la galerie d'art dans "La haine" de Mathieu Kassovitz.

 

Je ne parviens toujours pas à comprendre pourquoi.

 

Références :

http://jfriffaud.com/

Publié dans Culture

Commenter cet article

Kevin 18/12/2010 20:15



Arno : c'est la forme. Deux énormes testicules en haut et le reste pointé vers le bas.


Je vous accorde qu'elle serait un peu pointue, mais après tout c'est le l'Art, il ne faut pas chercher à tout comprendre parait-il. C'est conceptuel.



Arno 19/12/2010 20:56



Deux grosses couilles et une bite qui pointe vers le bas... Ca fait écho à quelque chose qui vous touche personnellement ?



MakaIE 18/12/2010 14:37



Le meme 'T' sert deux fois, c'est laid. Et le 'GO' n'est pas très convainquant, meme une fois qu'on sait ce qu'il est. Je ne paierais pas 20 ou 40 euros pour ce machin-là, en tout cas.


Concernant l'intrus, je vote pour le mini-poisson voilier, qui ne peut avoir été réduit à cette taille-là que par des experts dans ce domaine, et pour ça je ne vois que les Jivaros (ou Tsuars),
qui sont un peuple d'Amerique...



Arno 19/12/2010 20:53



En voilà un beau commentaire à la fois instructif et qui nous fait apprécier l'élégance d'une démonstration simple mais bougrement pertinente. Ca nous change des réflexions nombrilistes
de Mr Kevin...



MakaIE 17/12/2010 15:20



Je donne ma langue au chat. Je suspecte que les deux espèces de bonhommes sont importants dans le message, mais impossible d'en deviner le contenu sémantique.



Arno 17/12/2010 21:36



Complètement à côté de la plaque ! Il y a effectivement une forme de tête en haut à droite, mais la partie en dessous fait partie du texte. Et le message complet est "I want to go
home" qu'il faut lire de haut en bas et de gauche à droite pour la partie "I want to" et de droite à gauche pour la partie "go home". Oui, je sais, c'est assez obscur, mais
c'est comme ça. Et ça coûte 2000 euros. Ou 4000, je sais plus. En tout cas, faut avoir les bourses bien remplies si vous voulez ça dans votre salon.



Kevin 17/12/2010 09:25



la première, on dirait une bite



Arno 17/12/2010 21:24



C'est la forme ou la couleur qui vous fait penser à ça ? Parce que si c'est la forme, je serais tenter de croire que vous êtes entouré de têtes de noeuds. Par contre, si c'est la couleur,
je vous conseillerais de frotter un peu plus fort la prochaine fois que vous laverez cette partie de votre corps.