"L'invitation au voyage" de Baudelaire

Publié le par Arno

Explication de texte : « invitation au voyage » de Charles Baudelaire (le mec qui tire souvent la gueule et qui a pas beaucoup de cheveux sur sa tête, un exemple il est donné avec la zolie image que je vous présente à titre gracieux). Dans la suite, le texte original, c''est à dire écrit par Charles Baudelaire lui-même, sera en rouge. Les commentaires seront en noir, comme ici.

 

Mon enfant, ma soeur,
bon, là, ça commence mal. Apparemment, il est avec une gonzesse mais il sait pas si c’est sa fille ou sa sœur. Ou alors y’a deux filles et il s’adresse aux deux. Bref, y’a pas assez d’informations pour savoir à qui il s’adresse. C’est un peu con.
Songe à la douceur
Haha !!!!! un indice !!!! « Songe » !! c’est du singulier !!! il s’adresse donc à une seule personne ! On a donc la confirmation que l’auteur est un abruti total qui ne sait pas distinguer sa gamine et sa sœur. Bravo Charlot !
D'aller là-bas vivre ensemble !
Bon là, on imagine qu’il montre un endroit sur une carte genre googlemap. Mais bon, dans un poème, des trucs visuels comme ça, ça passe pas super bien.
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !

Alors là, franchement, je sais pas si c’est un super compliment pour une fille que de lui dire qu’elle ressemble à un pays où on va crever. Je sais pas.
Les soleils mouillés
Bon, là, de toute évidence, il connaît pas la température des soleils, parce que sinon, il saurait qu’un soleil c’est méga chaud et que l’eau elle s’évapore tellement vite qu’elle a même pas le temps d’arriver sur le soleil. Donc un soleil humide, je doute. Bon, je suis pas un astrophysicien non plus, donc j’ai envoyé un mail de confirmation à Stephen Hawking, mais j’attends toujours la réponse. Dès que je l’ai, je vous la communique.
De ces ciels brouillés
Mouais, je sais pas trop à quoi il fait allusion, mais si il voit des trucs tout brouillés, il devrait commencer par se demander si ça vient pas de lui. Surtout que, je vous le rappelle, il est pas capable de distinguer sa gamine et sa sœur. On s’imagine donc qu’il voit la fille à qui il parle toute brouillée aussi. Mais ça, il y pense pas, il se remet pas en cause le Charlot. Bravo l’égocentrisme.
Pour mon esprit ont les charmes
De toute évidence, il voit que dalle, mais ça lui plait.
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Un peu misogyne le gars. Mais bon, s’il a déjà trois pensions alimentaires à payer, c’est clair que maintenant, les beaux yeux charmeurs, il se méfie un peu. Ahlala, le sacré vieux loup de mer ! Il a déjà sacrément bourlingué.
Brillant à travers leurs larmes.
Oh le salaud !! Il fait chialer les filles !
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

On sent ici un certain goût pour les choses bien rangées et présentant un certain esthétisme qu’il décrit succinctement : il faut que ce soit luxueux, calme et avec des morceaux de volupté dedans. Ben c’est un bon gros facho le Charlot ! Il prendrait facilement son pied en trafiquant de drogues en Colombie avec sa petite hacienda et trois pétasses à côté de lui pour lui servir une bière.
Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;

Paradoxalement, bien qu’il soit sensible à un certain confort, là, avec la meuf, il préfère mentionner des vieux trucs pour meubler la maison. On se doute qu’il a pas trop envie de claquer des tunes pour elle. Vu qu’il est misogyne et qu’on lui fait plus le coup des yeux charmeurs, on constate qu’il est prudent et qu’il va d’abord investir dans des trucs à pas cher.
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,

Bon, par contre, il a cassé la tirelire pour se payer des fleurs rares et il sa tape un trip sur les odeurs. Apparemment, son sens olfactif est super développé.
Les riches plafonds,
Un riche plafond… en général, dans une pièce, quand on veut décorer, on pense plutôt aux murs. Ben lui, il décore son plafond avec plein de trucs méga chers. Il a peut être un torticolis et il se balade tout le temps avec la tête renversée, ce qui fait qu’il mate continuellement son plafond, alors autant qu’il soit décoré.
Les miroirs profonds,
Ca peut pas être profond un miroir. Un miroir, c’est plat !
La splendeur orientale,
Et voilà ! Tout devient limpide !! Là, il commence à faire allusion à un prochain séjour dans un pays oriental, genre Thaïlande. Subtil le gars ! Il baratine la fille avec les trucs qui l’excitent. Parce qu’on y fait quoi en Thaïlande ? Hein ? Avec les indices suivants : riches plafonds, miroirs profonds ? Hein ? Toujours pas ? Vous vous êtes jamais fait grimper par une pute thaïlandaise ramassée sur un trottoir et qui vous bouffe la queue, pendant que votre pote, que vous voyez dans un miroir, en prend une autre en levrette, et finalement vous matez le plafond pour pas tout envoyer en moins de deux minutes ? Ben voilà. Il dit rien le Charlot mais il en pense pas moins. Tout est brillamment suggéré. Il est fort tout de même.
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale.

De toute évidence, la fille est pas super futée, alors il fait une grosse allusion sur le fait qu’il parle à son âme en secret. Et il la charrie en disant que merde, il parle français tout de même.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Il l’a déjà dit…
Vois sur ces canaux
Canaux au pluriel. Donc c’est pas le canal du midi ou le canal Saint-Martin qui sont relativement isolés. Il doit donc se trouver dans le nord, là où y’a plein de canaux qui se croisent et tout. Donc voilà, il se la pète avec des voyages aux quatre coins du monde, et finalement, il est à  Charleville-Mézières.
Dormir ces vaisseaux
Non mais sans déc’, des vaisseaux sur les canaux… Faut pas exagérer tout de même. Il y a quelques péniches amarrées. Voilà tout. Seulement péniche, ça rime pas avec canaux. Alors il prend vaisseaux.
Dont l'humeur est vagabonde ;
Vu qu’il est parti dans son délire d’exagérations, il continue et il baratine sur des péniches vagabondes alors qu’une péniche, sur un canal, niveau liberté, c’est assez limité. Ca peut pas aller n’importe où. Ca suit le canal et puis c’est tout.
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.

Bon, la fille, elle a un super désir qui consiste à voir des péniches venir vers elle. Super le trip.
- Les soleils couchants
Non mais sans déc’, le mec il voit des soleils partout !!! Mais bon, puisque c’est un trip dans sa tête, et que dans sa tête, tout est bien ordonné, ben forcément, les soleils ils se couchent tous ensembles, bien alignés les uns à côté des autres. C’est de la natation synchronisée dans le ciel qu’il voit ce mec. Faut quand même arrêter de lécher le dos des crapauds !
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or ;

Et on continue dans les délires. Il pleut des lingots d’or et des fleurs. Sans doute l’or pour lui, et vu qu’il est tout de même avec une fille, il l’inclut dans son trip en lui disant qu’il y a aussi des fleurs qui tombent pour elle.
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.

Cool ça, il fait nuit mais pas froid. Pas besoin de mettre un polo ou un petit pull. Non non !Il fait bon ce soir, on reste comme ça dehors à regarder tomber les lingots d’or. Et puis il est décidé super égocentrique le gars. Il fait nuit à Charleville-Mézières, du coup "Le monde s'endort". Non mais sans déc', le monde ne se limite pas à Charleville-Mézières. Y'a Maubeuge aussi...
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Il a encore oublié qu’il l’avait déjà dit.

Conclusion : l’auteur voit que dalle, il confond tout mais il s’en fout. Même qu’il en profite en partant dans des trips de toxico shooté à la léchouille de crapaud. C’est également un facho avec un super odorat (étonnant pour un facho) et avec des tendances perverses.

 

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article