Jacques fait du zèle en imaginant le mountain art

Publié le par Arno

Vous vous rappelez de Jacques qui faisait la découverte du street art à Montmartre avec son maître ? Je vous en avais parlé ici.

Ben le voilà-t-il pas que fier de cette nouvelle culture qu'il pense maîtriser, il pense avoir découvert un nouveau concept : le mountain art, à savoir l'art dans la montagne.

Cette idée lui est venue lors d'une excursion dans les montagnes avec son maître.

Voilà comment il introduit cela à son maître...

- Maître ! Maître ! Vous me faites marcher dans les montagnes. Et cette petite excursion me rappelle celle que nous avions faite à Montmartre !

- Et en quoi cela te rappelle-t-il Montmartre ?

- Maître, au-delà de la beauté des lieux, ne voyez-vous pas toutes ces manifestations artistiques semblables à ce que vous m'aviez montré lorsque vous évoquiez le street art ?

- Et où voyez-vous du street art, mon cher Jacques ?

- Tout autour de nous ! Mais étant donné que nous ne sommes pas dans la rue mais dans la montagne, je serais tenté de baptiser cela le mountain art !

- Et pourriez-vous m'introduire cette nouvelle expression artistique, mon cher Jacques ?

- Mais tout à fait, mon cher Maître ! Par exemple, regardez ces marques sur ce rocher. J'en ai repérées déjà plusieurs depuis que nous marchons ! C'est, de toute évidence, une forme artistique très répandue !


- Non, mon cher Jacques. Ceci n'est pas une forme d'art. Ce sont des marques qui balisent un chemin et qui nous indiquent que nous sommes sur la bonne route. Ils sont semblables à des panneaux de signalisation. Cela est-il pour vous une forme d'art ?

- Non, effectivement, maître, je me suis égaré avec ces marques... mais par contre, ce monticule de pierre ! C'est une forme de sculpture, non ?



- Non, mon cher Jacques. Là aussi, il s'agît d'une signalisation qui indique le passage adéquate.

- Ah ben zut alors ! J'ai pas de bol avec ces repères signalitiques ! Mais cela par contre, ça évoque une sculpture en plein milieu de la montagne...


... qui n'est d'ailleurs pas sans me rappeler "Totem" de Alexander Calder...


... alors ? est-ce là une sculpture de montagne de Alexander Calder ?

- Mon pauvre Jacques, vous êtes d'une naïveté sans limite. Au milieu de tous ces rochers, vous voyez une forme qui évoque quelque chose pour vous et vous lui donnez de suite un sens qu'elle n'a pas.

- Décidemment, je me fourvoie une fois de plus ! Et ces inscriptions ? Qu'est-ce donc que cela ? C'est tout de même pas la nature qui les a faites ! Et je n'y vois pas une nouvelle forme de signalisation...


- Effectivement, nous avons ici des pétroglyphes. C'est à dire des gravures faites dans la pierre. Il ne faut pas y voir une forme d'art, mais plutôt une représentation de symboles datant du néolithique et précédant donc l'écriture.

- Mais alors si ces gravures précèdent l'écriture et datent de temps si anciens, alors ils avaient parmi eux un Nostradamus car regardez cette illustration qui relate un événement qui nous est contemporain !!!


- Cette illustration ne date pas du néolithique. Voyez-y plutôt un petit plaisantin de notre époque qui a eu l'idée de représenter un événement contemporain à la manière d'un pétroglyphe.

- Et cette sculpture dans la roche ? Est-ce une autre forme de pétroglyphe ?



- Non, il s'agît plutôt d'un rogfogo qui représente un visage. Ce n'est pas quelque chose de rare. Vous trouverez par exemple un autre rogfogo de ce genre d'artefact sur le site de 
Dick Shaver. D'ailleurs, n'étant pas un spécialiste de ces artefacts, je ne peux que vous conseiller de vous rapprocher de lui pour avoir de plus amples informations sur celui que vous venez de trouver.

- Mais alors, rien ne justifie ce que j'ai déjà baptisé le mountain art ?

- Absolument rien. Aussi vous recommanderais-je d'économiser vos forces afin que vous puissiez continuer de porter nos affaires jusqu'au prochaine refuge.

Publié dans Culture

Commenter cet article