Le blog dont vous êtes le héros : à la maison ?

Publié le par Arno

Previously on "le blog dont vous êtes le héros"

En vous dirigeant vers la sortie d'un tunnel dans lequel vous ne savez pas du tout comment vous êtes arrivé là, vous apercevez deux hommes qui semblent vous reconnaître en la personne du Professeur Cimbalom.

Vous avez choisi :


On a vraiment eu de tout dans les choix et voici la répartition finale :

 Une parmi vous propose de faire la politique de la carpe en restant muet comme une autruche, ce qui fera très certainement décoller l'histoire. Je n'en doute pas une seule seconde !

 Deux d'entre vous préfèrent jouer la montre en réclamant de l'eau. Ce qui par la même occasion permettrait de reprendre un peu de forces. C'est pas bête du tout.

 Et enfin trois d'entre vous sont prêts à assumer une usurpation d'identité en prétendant être ce Professeur Cimbalom, pensant sans doute que cela leur apportera des avantages particuliers, genre les Professeurs, dans les tunnels, ils ont droit aux boissons alcoolisées.

Donc la majorité a été claire (à défaut d'être écrasante) et vous prétendez être ce Professeur Cimbalom.

Voilà ce qu'il advint...

Vous répondez faiblement que vous êtes le Professeur Cimbalom. Les deux hommes s'approchent toutefois prudemment et pendant que celui qui possède la lampe torche continue d'éclairer l'intérieur de la grotte pour vérifier si vous êtes seul, l'autre homme se dirige vers vous pour se rendre compte par lui-même de l'état dans lequel vous vous trouvez.


Il constate ainsi que vous n'avez rien de cassé, que vous n'êtes apparemment pas blessé et que seule une extrême fatigue vous empêche de vous exprimer distinctement. L'homme vous demande cependant si vous savez où se trouve Stanislas. Malgré les efforts que vous faites pour essayer de vous rappeler de quelque chose au sujet de ce nom, ce dernier ne vous dit absoument rien. L'homme n'insiste pas et vous aide à vous relever.

Alors que vous vous relevez, vous êtes pris de vertiges et vous perdez connaissance.

Lorsque vous vous réveillez, vous êtes dans un lit, dans un coin de ce qui ressemble à une tente. L'ouverture vers l'exterieur montre un décor enneigé.

Autour de vous, vous apercevez un appareil de chauffage rudimentaire, un bureau sur lequel sont disposées de larges feuilles et quelques étagères de fortune sur lesquelles sont rangés une dizaine de livres.

Vous n'avez pas le temps de poursuivre l'étude de la tente lorsque l'un des hommes qui vous a recueilli dans le tunnel entre et se saisit d'une chaise pour s'asseoir auprès de vous.

"Comment vous sentez-vous ?" vous demande-t-il.

Vous faites quoi ?

Choix rayon surgelés : "Qui êtes vous ?"
Choix rayon charcuterie : "J'ai faim, quand est-ce qu'on mange quoi ?"
Choix rayon poissonnerie : "C'est quoi tous ces livres et ces feuilles sur la table ?"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M. 28/05/2009 13:11

Poisonnerie parce que dans un jeu vidéo c'est ce qu'il faudrait faire... Des indices pt...

fananonyme 27/05/2009 10:42

rayon charcuterie, parce que, a ventre plein,cerveau actif!

deuch 27/05/2009 10:39

"rayon charcuterie"un repas partagé amenne de nouveaux copains et ,dans ce cas, cela s'impose!!!!

Théia 27/05/2009 09:56

Rayon surgelé

Aschenputten 27/05/2009 08:59

Choix rayon surgelés