Exit Jean-Paul Cluzel, Welcome Jean-Luc Hees

Publié le par Arno

Jean-Paul Cluzel a été remercié. Son mandat à la tête de Radio France, qui se termine en mai, ne sera pas renouvelé.

Derrière cette éviction, il y a Notre Président qui teste là son nouveau costume de directeur de l'audiovisuel public. Il peut enlever et mettre qui il veut. Donc il expérimente pour voir si son nouveau jouet fonctionne bien.

En plus, en cette période de crise économique où des scandales mettant en cause des patrons éclatent presque chaque jour, on va pas chialer pour un directeur qui se fait virer ! Même si celui-là a un bilan plutôt positif...

De toute manière, la réussite ne fait pas tout. Il faut également avoir la Classe et être charismatique ! Pas nécessairement autant que le Président, mais tout de même. Et Jean-Paul Cluzel, comparé à notre Président, ça donne quoi ?

Jean-Paul Cluzel en catcheur
pour le calendrier 2009 signé
Vincent Malléa
Notre Président en train de faire du
canoë à Wolfeboro (2007)

Bon, d'accord, Cluzel, à 57 ans, il assure encore pas mal physiquement. Mais bon, connaître le succès dans son boulot et avoir du charisme, ça suffit pas pour rester à la tête de Radio France.

Un point important qu'il faut savoir respecter, c'est qu'il faut pas agacer Notre Président. Et Jean-Paul Cluzel, qu'est-ce qu'il fait : il donne carte blanche à Stéphane Guillon !!!! La boulette ! La grosse boulette ! Parce qu'après, ça donne des trucs dans ce genre :



Franchement, un directeur de Radio France ne devrait pas laisser passer un truc pareil. Après, Notre Président, il est tout agacé. Déjà que l'affaire DSK, c'était pas propre. Maintenant, y'a ce genre de laisser aller. Non, on peut pas accepter ça.

Du coup, à la place, on devrait avoir Jean-Luc Hees.

C'est pas n'importe qui ce Jean-Luc Hees. Tout d'abord, il connaît bien la boîte puisqu'il a été directeur de France Inter entre 1997 et 2004. Et c'est grâce à lui qu'on entend Pascale Clark, Stéphane Berne ou Philippe Val sur France Inter.

Niveau charisme, il assure aussi :


Ca a l'air d'être le bordel chez lui, mais faut pas juger là-dessus. Surtout que ça veut rien dire. Vous lui demandez où il a mis sa carte navigo, il la retrouvera très vite sous le dossier rouge derrière lui...

Mais surtout, SURTOUT, il agace pas Notre Président. Au contraire...

Par exemple, Jean-Luc Hees, on lui doit un magnifique livre qui raconte la dernière campagne présidentielle. Et je ne peux résister au plaisir de copier ici la quatrième de couverture :

Il a gagné au terme d'une campagne inédite. La France s'est donné un président de la République résolument de droite. Une droite sans complexe, sans tabou, sans inhibition. Une droite qui a annoncé la couleur d'entrée de jeu. Nicolas Sarkozy a réussi un pari insensé : faire basculer un vieux pays politisé dans une aventure sans précédent, avec la certitude de rencontrer sur sa route des obstacles et des divisions. Lui, l'homme du clivage, saura-t-il rassembler ? Lui, le produit de l'immigration, saura-t-il s'intégrer ? Lui qui a convaincu son pays qu'il n'y avait pas de fatalité, saura-t-il résoudre le chômage sans broyer les moins favorisés ? En tout cas, il incarne une nouvelle génération politique, obsédée par le résultat, l'efficacité, la modernité. Cette campagne présidentielle 2007 a fasciné les Français qui ont retrouvé le chemin des urnes et renvoyé Le Pen aux oubliettes. Ségolène Royal aura pourtant tout donné pour conquérir le coeur de ses concitoyens. Ceci est l'histoire d'un duel unique depuis l'avènement de la Ve République.

Voilà, y'a plus de mystère.

Et maintenant, on peut faire les paris... c'est quand le tour de Stéphane Guillon ? Et puis ce sera qui le nouveau petit rigolo qui nous fera rire le matin ?

PS : Merci à Gorge Profonde pour les différentes informations que l'on retrouve dans ce post

Références :
http://www.liberation.fr/medias/0101559738-jean-luc-hees-retour-a-radio-france
http://www.laprocure.com/livres/jean-luc-hees/sarkozy-president-journal-une-election_9782268062549.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Cluzel
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Luc_Hees

Commenter cet article

Amiel 16/12/2014 02:15

Hees a été patron de France inter de 99 à 2004, pas 97 (c'était Jacques Santamaria depuis 96).

michel 08/04/2009 11:53

Selon vous,  l'ouvrage auquel vous faites allusion est-il celui dont il est question dans l'un de mes déblogages? Jai des souvenirs assez précis de quelques passages de l'interview de Jean Luc Hees mais je n'ai absolument pas retenu le titre du livre. merci

Arno 08/04/2009 13:23


Si on regarde la bibliographie de Jean-Luc
Hees, on voit que le livre auquel je fais référence est sorti en 2007. Cela correspondrait relativement bien à l'émission à laquelle vous faite référence (votre billet datant
de mai 2007).


Aschenputten 03/04/2009 14:52

Mr Hees devrait tout de même surveiller ses arrières. Son paquet de clopes est très mal caché. S'il se fait piquer par notre sportif national...

Arno 04/04/2009 12:31


Bah s'il veut vraiment cloper, c'est pas un sportif, même national, qui va le convaincre d'arrêter


yoye2000 03/04/2009 14:43

Et Val à la direction de Radio France, t'en penses quoi ?Moi, j'aime bien hess. je veux croire qu'il nous reserve de bonnes surprises... Et finalement, qui n'a jamais écrit sur Sarkozy lui jette la première pierre !PS je propose que Guillon soit élu Sarkozy de l'année. Il est encore meilleur que l'original.

Arno 04/04/2009 12:30


Val de chez Charlie hebdo qui se retrouve à la tête de France Inter, ça me fait un peu bizarre. Mais si on doit nous annoncer que le rédacteur en chef du canard enchaîné va
prochainement intégrer le gouvernement, c'est bien de nous préparer comme ça.
PS: tout à fait d'accord !!!


Kevin 03/04/2009 13:54

Comme à votre habitude, de temps en temps, vous faites un travail remarquable.Vous me faites parfois penser à une diamant brut qiu serait ensevelit dans 3 kilos de bouse puante : le plus souvent ça pue la merde mais on en aperçoit l'éclat de temps à autres. C'était le cas cette fois-ci.(en revanche votre dernier article "musical" sentait bien le purin)

Arno 03/04/2009 14:07


Je ne manquerai pas de transmettre votre commentaire à Gorge Profonde.Il se reconnaîtra dans la métaphore du diamant brut. Pour ma part, je me contenterai de ce qui reste.