La classe française : Le refus des amalgames

Publié le par Arno

Vous avez vu la campagne télévisuelle mise en place par le Secrétariat d'Etat de la famille ? Pour rappel, ça se résume à la publicité suivante :



Une belle pub qui nous aide à reconnaître les dangers qui peuvent provenir d'internet.

On peut ainsi reconnaître :
- les mecs avec la tête rasée qui se promènent avec des grosses chaussures et un chien.
- les femmes vulgaires.
- les robots équipés d'armes.
- les gros bigleux qui proposent aux petites filles d'aller voir des lapins.

Non mais comment c'est trop dangereux internet !!!!

Mais en fait, faut aller plus loin parce que tous ces intervenants représentent en réalité un danger particulier. Sans les nommer, certes. Mais en nous donnant de gros indices pour reconnaître de quoi il s'agît. Du coup, un mec avec avec la tête rasée, c'est un neo-nazi. Vous voyez le principe ?

Au final, quand on décrypte tout ça, on reconnaît les dangers suivants : le neonazisme, la pornographie, les jeux vidéo en réseau et la pédophilie.

Et là, y'en a qui vont protester parce qu'ils y voient un gros amalgame entre un truc clairement interdit par la loi (la pédophilie), un truc pas forcèment interdit mais quand même super sensible (le neonazisme), un truc pas répréhensible du tout mais c'est pas pour les enfants (la pornographie) et un truc... clairement pas bien du tout (les jeux vidéo en réseau ).

Mais moi, j'y vois aucun amalgame, parce que tout ça, c'est vrai, c'est vachement dangereux et faut faire gaffe et ouvrir l'oeil et le bon !

Si dans la pub y'avait eu un mec qui sonne à la porte et qui propose des
poupées vaudou à l'effigie de Sarkozy, ok, là, on aurait pu y voir un amalgame. Parce que bon, vendre des poupées vaudou avec la tête de Sarko dessus, on peut pas mettre ça au même niveau que la pédophilie.

Pareil pour un mec qui aurait montré à la gentille mère de famille une feuille avec écrit dessus "Casse-toi, pov' con". Evidemment, là, y'aurait eu un amalgame entre des choses vachement dangereuses et un truc que même les juges ils sont finalement cléments.

Mais dans cette publicité, on mélange pas tout et n'importe quoi. Tout ce qui y est identifié, c'est clairement des dangers réels.

Référence :
http://www.famille.gouv.fr/
Lettre ouverte à Nadine Morano adressé par gameblog

PS: Puisque je vous parle de la politique du gouvernement concernant ce qu'on trouve sur Internet, je vous rappelle qu'il existe un site officiel pour signaler des contenus illicites.

Publié dans La classe française

Commenter cet article

Saint Luc 20/12/2008 10:30

En fait, je me demande si il n'y a pas là une confusion : - parce qu'autant des sujets sont clairement identifiables (la pornographe, la pédophilie...) parce que l'image qui nous est présentée joue clairement sur les stéréotypes, c'est-à-dire des image d'épinal,  elles même retransmises à trvaers toutes le images de films ou de séries télèvisées que nous pouvons voir au cinéma, à la télèvision et même dans la littérature...- que d'autres ne jouent pas sur le même registre, mais plus en tant que symboles (je ne reviendrai pas ici sur la définition de ce que c'est, il suffit d'ouvrir un bon dictionnaire) puisque les images présentées nous parlent de dangers qui excède l'image qui nous en est donnée : le néonazisme par exemple semble représenter les différents extrémismes qui circulent sur internet et pas seulement lui même...Et il faut ici ouvrir une parenthèse, parce que l'on aurait aussi bien pu montrer des intégristes religieux barbus et moyen-orientaux puisqu'il s'agit d'un autre extrémisme très présent sur le ouèbe, mais là le risque d'amalgame aurait été bien plus grand à cause de l'association extrémisme = intégrisme = musulmans, sans parler du scandale que cela n'aurait pas manquer de faire naitre !Ou bien alors des membre d'un mouvement religieux improbable quelconque mais là encore le risque d'amalgame excédait le bénéfice à tirer de la vision du stéréotype présenté en raison de l'association extrémisme = secte = religion, avec les mêmes dangers que précédemment.- De la même façon, il semble alors logique de penser qu'il ne s'agissent pas tant de parler des jeux en lignes (ce qui serait un amalgame, effectivement, et pas très bienvenu, de l'associer à des dangers bien plus évidents, patents et reconnus en tant que tels par la loi) mais de symboliser - donc - la violence, ce qui pourrait être indiqué par le fait qu'il s'agisse d'un robot (donc mécanique, sans réflexion) plutôt qu'un alien ou un personnage d'héroic fantasy (ce dernier étant pourtant plus représentatif des jeux online) et par la taille de ce robot, pouvant montrer la violence en ce qu'elle a de très présente, excessive, aveugle et sans distinction (de là la présentation plus longue que pour les autres dangers, en seulement un plan, alors que là se développe un plan séquence avec des tirs partout et qui dévastent la maison sans ce soucier de la présence au milieu de cela de la mère...)Donc point d'amalgame à ce qu'il me semble, mais plutot une volonté de condenser en quelques images tous les dangers et pièges présents et possible de rencontrer sur la toile (et qui sont fort nombreux, à tel point qu'il aurait été impossible de les montrer tous, d'où le recours à la symbolisation, plutôt que d'en selectionner certains et d'en taire d'autres, un choix discutable certes, mais n'ayant pas à voir avec de la mauvaise foi ou de la méconnaissance de certains sujets, comme celui des jeux en réseaux !) avec ce que cela suppose de risque de ne pas avoir un message clair, explicite, lisible et compréhensible par tous...

Arno 22/12/2008 08:41


Merci Saint Luc d'avoir partager avec nous ton analyse. Et effectivement, je suis d'accord avec ta conclusion. L'approche consistant à exploiter la symbolisation des dangers est un
choix discutable. De même que le choix des dangers à mettre en avant est également discutable. Et leur énumération laissant penser qu'ils se situent tous au même niveau est encore
discutable.
Mais c'est peut être finalement le but recherché. Faute de pouvoir faire un véritable débat dans le format d'une publicité, cette campagne nous fait tout de même réagir.


Kevin 19/12/2008 11:10

Et vous cher Arno, qui êtes quand même l'exemple vivant de la nuisibilité de l'Internet, tant par la vacuité de vos articles que par le goût douteux dont vous faites preuve dans le choix de vos sujets, dans quelle catégorie vous situez-vous ?Néonazi ? Pédophile ? Jeux vidéos ? Sexe ?

Arno 19/12/2008 11:16


Je ne me reconnais dans aucun de ces dangers !
Et si je suis un danger, alors je suis un tout petit petit petit danger.