La classe française : la gestion de la contradiction

Publié le par Arno

Vous vous rappelez le coup du manuel vaudou avec les poupées de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy ?

De toute façon, je vois pas pourquoi je me fatigue avec cette introduction maladroite puisque ça fait un peu la une de la presse aujourd'hui...

Bref, pour faire court, Sarkozy avait porté plainte contre sa poupée vaudou parce que tout de même, faut pas exagérer, on peut pas laisser les gens faire n'importe quoi avec l'image du président.

Hier, verdict : Sarkozy est débouté (rassurez-vous, c'est un terme juridique, c'est pas un truc qui fait mal). Seulement Sarkozy, les juges et les lois, ça lui fait pas peur, alors il fait appel.

Ca c'est la news du jour.

Ce qui est intéressant de rappeler, c'est que l'année dernière (mars 2007), quand les mecs de Charlie Hebdo en bavaient grave à cause des caricatures qu'ils avaient publiées sur le prophète Mahomet, Sarkozy avait écrit une jolie lettre pour les soutenir. Dans cette lettre, il avait écrit "Je préfère l'excès de caricatures à l'absence de caricature".

Ca pourrait paraître contradictoire, mais en fait, ça l'est un peu. Ou alors le vaudou, c'est super tabou, et c'est moi que je mélange tout. Je sais pas trop. J'y réfléchis.

Toujours est-il que désormais, dans le doute, faut faire attention si on veut caricaturer Sarkozy. Sinon, les procès vont s'enchaîner. Le prochain, ce sera qui ? Les guignols de l'info ? Le canard enchaîné ? Les nains à talonnettes ?...

Références :
http://yenayer.blogspot.com/2007/04/nicolas-sarkozy-et-lexcs-de-caricatures.html
http://www.ladepeche.fr/article/2008/10/30/485069-Poupee-vaudou-les-juges-epinglent-Sarkozy.html

Publié dans La classe française

Commenter cet article

dick 30/10/2008 21:13

fais gaffe arno, tu risques gros en publiant cet article. çà rigole pas à l'élysée...

Arno 31/10/2008 00:01


"Et au mépris du danger, reculer l'impossible"
Même si ça fait tout de même un p'tit peu présomptueux... ;)


Kevin 30/10/2008 10:55

Enfin !On retrouve notre Arno, le vrai, celui qui dénonce sans craindre les conséquences.Merci.

Arno 30/10/2008 11:13


Euh... il n'y a pas trop de dénonciation ici, je ne fais que relayer une info déjà largement diffusée ;)
Mais je me réjouis de voir votre enthousiasme.
Après avoir enduré deux jours d'art contemporain, vous méritiez bien ces deux posts sur la classe française.