John Lydon vend du beurre

Publié le par Arno

J'hésite entre les mots consternation et incompréhension...

Regardez plutôt :


Donc voilà, John Lydon, aka Johnny Rotten, le chanteur et leader des sex pistols, celui qui fît déferler le punk sur l'Europe en 1977 avec son "nevermind the bollocks". Ben maintenant, il vend du beurre !!!!

Du beurre !!!!

Je sais, c'est pas la peine d'essayer de comprendre les gens des fois, mais ça !!!

En plus, ça sonne un peu comme "quoi ? ça te fait chier que je fasse de la pub pour du beurre ? Ben t'as qu'à t'en passer sur la raie, ça te fera moins mal"

Punaise.... du Beurre !!!!

Et après, certains essaient de me faire croire que culturellement, les années 70 c'était le top ! Que dalle !!!

Publié dans Culture

Commenter cet article

kevin 06/10/2008 21:04

Comme je l'ai, cela suffit à exploser la concurrence.

Arno 06/10/2008 21:52


Vantard...


Kevin 06/10/2008 11:21

Led Zep, Deep Purple, Pink Floyd (enfin en partie :P).Et tant d'autres...Voila qui suffit aux 70's pour surclasser tout le reste.

Arno 06/10/2008 11:36



Je vois que tu n'as pas hésité à détailler.
Tu balances 2-3 noms et c'est moi qui dois faire les recherches...
Tu fais une sacrée gorge profonde, mon cher Kevin !



kevin 05/10/2008 21:18

Ha mais les années 70's ont apporté le meilleur, mais ça ne veut pas dire que tout y était bon !Les Sex pistols sont un vaste fumisterie, il n'y a que les ignorants qui l'ignorent. Leur récente tournée dont le but avoué est l'appât du gain n'en est qu'un exemple des plus flagrants.Inutile de perdre du temps avec ces gens.Ce monsieur aime l'argent, aime faire tout et n'importe quoi, et alors ? Nevermind the bollocks : cela m'en touche une sans faire bouger l'autre.

Arno 06/10/2008 08:41


Il faudra donc que vous vous décidiez un jour à m'expliquer les années 70. N'hésitez pas à faire long, je vous publierai avec plaisir.
Parce que dans ce commentaire, vous ne faites que cracher sur les sex pistols en les achevant par une citation qui laisse songeur quand on en connaît l'auteur.