Le mort de la semaine : la musique en deuil

Publié le par Arno

Kikou les décomposés !

Des fois, on a plein de morts, mais y'en a aucun de bien. Des fois, on a plein de morts, mais on sait pas lequel choisir. Pour la peine, je vous en fais 3 au prix d'1. Regroupés dans une même thématique. C'est parti....

Cette semaine, on a eu 3 morts qui, avant de mourir, s'étaient illustrés dans la musique. En voilà une belle thématique !

Et qui qu'ils sont ces morts ?



Earl Palmer

Earl Palmer, c'était un drummer, c'est à dire un batteur. Le mec qui fait tatapoum dans le groupes de musique et qu'on fait rarement attention à lui. Ben Earl Palmer, c'est pareil. Il est pas super connu du grand public mais c'était un grand batteur qui faisait des super tatapoums que tout le monde se les arrachait.

Même qu'il avait trop innové le monde du tatapoum car il est considéré comme l'un des créateurs du black beat, un style de tatapoum qui annonce le passage du ryhthm & blues au rock & roll. Rien que ça. Un bel exemple de ce fameux tatapoum, c'est la version de Smiley Lewis du titre "I hear you knocking" (en fait, j'y connais que dalle, je ne fais que paraphraser ce que j'ai lu sur le net...). Anyway, voilà ce que ça donne :


Et après ça, il a fait du tatapoum avec plein de musiciens super connus tels que Little Richard, Fats Domino, The Righteous Brothers, Ike & Tina Turner, les Beach Boys, Tom Waits et Elvis Costello. Belle brochette, n'est-ce pas ?

Pour savoir à quoi il ressemblait, je n'ai trouvé que cette interview sur le net. Ben on va faire avec !



Références :
http://en.wikipedia.org/wiki/Earl_Palmer
http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=News&file=article&sid=9480



Richard Wright

Richard Wright, c'était le mec au clavier des Pink Floyd.

C'est pas lui qui a fait le plus de compos, mais il a tout de même pondu des trucs sympas comme "A saucerful of secrets" donc voici la version Live at Pompeii (comment qu'ils se la pétaient tout de même...) :



Ou bien encore "The Great Gig in the Sky" :



Références :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Wright_(musicien)



Mauricio Kagel

Attention, là, on touche à la musique contemporaine. En plus, Mauricio, c'était un autodidacte qui a touché à la musique instrumentale, electroacoustique et à la mise en scène. Il a exploré plein de trucs qu'on peut pas toujours bien cerner parce qu'on n'est pas dans le trip et c'est bien dommage. Mais ça nous empêche pas de profiter de quelques unes de ses oeuvres comme "Les idées fixes"




Et puis rien que pour se faire plaisir, un peu d'electroacoustique avec "Acustica" :




Références :
http://brahms.ircam.fr/index.php?id=1786
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mauricio_Kagel

Publié dans Le mort de la semaine

Commenter cet article

kevin 20/09/2008 21:17

Vous êtes gonflés de salir ainsi la mémoire des Floyd. On sait qu'ils sont décédés artistiquement depuis des lustres, mais exhumer ainsi une performance aussi inintéressante (en tout cas pour ses 5 premières minutes), ce n'est pas très joli pour le pauvre Rick Wright.Sinon, je rebondis sur le titre de ce billet "la musique en deuil". C'est à peu de chose près ce que je me dis à chaque fois que vous évoquez la musique sur votre blog. L'exemple le plus frais en date étant bien sûr "Cloclo made in Japan".

Arno 22/09/2008 08:39



Un peu de tolérance, tout de même ! Richard Wright, il a fait du bon, du très bon, ainsi que du moins bon ou du très moins bon. Mon choix éditorial a été d'être le plus honnête possible et de ne
rien occulter.

Concernant "cloclo made in Japan", rappelez-vous que cloclo faisait déjà beaucoup de mal à la musique à son époque. Et aujourd'hui, réhabiliter ses chansons pour en faire des trucs un peu plus
audibles reste quand même une initiative courageuse que je tenais à saluer.