De l'échelle des valeurs chez les forces de l'ordre

Publié le par Arno

Deux faits divers, deux informations, à rapprocher (peut être) l'une par rapport à l'autre :

-
Une femme renversée et tuée par un motard de la police à Paris : en gros, un motard a renversé une dame alors que cette dernière traversait un boulevard. Le choc a été si violent qu'elle a eu une jambe et un bras sanctionnés. Et puis elle est morte des suites de ses blessures. Le motard avait 0,8g d'alcool dans le sang et il a été relâché.

-
Un gendarme tire sur son supérieur et se suicide : à Château-Gontier, un adjudant de la gendarmerie a, dans "un moment de folie", tiré sur son supérieur qu'il a grièvement blessé, puis il a retourné l'arme sur lui pour se suicider.

C'est beau quand même cet échelle des valeurs. Un flic ivre tue une dame et il est relâché. Un gendarme blesse son supérieur et il se suicide.

Apparemment, on leur apprend plus le respect de la hiérarchie que celui des citoyens...

Publié dans Divers

Commenter cet article