Le mort de la semaine : Arthur W. Burks

Publié le par Arno

Kikou les tout raides !!!

Décidemment, y'a pas de répit pour les morts ! On enchaîne les morts à une cadence folle... Même qu'on pourrait prendre du retard des fois !

Bon, cette semaine, j'ai appris le décès d'un mec qui en fait est mort la semaine passée mais l'info n'a été communiquée que cette semaine, donc je me suis demandé si vraiment on pouvait le compter pour cette semaine. Il y a eu un débat houleux, assez agité mais finalement, puisque j'étais le seul à débattre, tout s'est bien terminé.

Donc même s'il est mort le 14 mai dernier, étant donné que sa mort na été annoncée par la presse que par la suite (par exemple dans l'édition du 19 mai du new york times), j'ai décidé que le mort de la semaine, c'est : Arthur W. Burks.

Arthur, c'était qui ??? Ben c'est vraiment tout simple, Arthur W. Burks, c'est un mec que seuls les vrais geeks ils peuvent connaître. Et quand on leur dit ce nom, ils pensent de suite à l'ENIAC. Le commun des mortels, avec leur connaissance de base, ils associent l'ENIAC à von Neumann, mais dans l'équipe, il y avait également Arthur W. Burks, et lui aussi, c'était une sacrée tronche avec un énorme cerveau.

Bien sûr, pour ceux qui comprennent rien à ce que je dis, il faut quand même que je me décide à reprendre depuis le début. Donc dans les années 40, Arthur a contribué à la conception des tous premiers ordinateurs au monde. C'était des grosses machines pour résoudre des problèmes très compliqués, mais il avait pas peur, et il a jamais abandonné.

D'ailleurs, il a reculé devant aucun sacrifice puisqu'il a bossé pour l'US Army (normal, les crédits, pour ce genre de réalisations, c'était l'armée qui les fournissait). Mais il s'en foutait, même s'il avait des potes à lui qui lui disaient "ouah, mais t'es trop un traitre, tu bosses pour l'armée ! tu vas avoir des morts sur la conscience !!!" Burks, il s'en foutait, parce qu'il savait que l'US Army, c'est juste un passage, et que derrière tous ses travaux, les bénéfices de ses recherches iraient beaucoup plus loin que la simple utilisation dans un contexte militaire. Mais ça donne ça quand on a des potes un peu limités qui n'ont pas de vision qui va très loin.

Donc parmi ses travaux, se trouve l'ENIAC, l'un des tous premiers ordinateurs et sans doute le plus célèbre. Pour sa conception, Burks avait collaboré avec von Neumann. Mais c'est ce dernier qui était le chef, ce qui fait que c'est son nom qui est directement associé à l'ENIAC. Mais il y avait donc Burks avec lui.

Publié dans Le mort de la semaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kevin 24/05/2008 11:32

Effectivement, on peut reprocher aux amis de Burks d'avoir tenu ce discours. Mais en fait ils se sont trompés pour deux raisons :- déjà à l'époque Burks n'avait pas le choix. Comme tu le dis, c'est là qu'étaient les crédits. Aujourd'hui par exemple, un jeune homme brillant voulant faire de l'informatique pourrait choisir de travailler pour l'armée ou pas.- mais surtout Burks était un génie, une tronche. Un jeune homme d'aujourd'hui qui serait seulement "un peu futé" ne joue évidemment pas dans la même catégorie. Et si ce jeune homme en venait à travailler pour des militaires, il ne fait aucun doute que le fruit de son travail ne sortirait jamais de ce domaine qui sent le soufre et la mort.RIP Burks.