Dans la salle d 'attente du médecin

Publié le par Arno

Punaise mais c'est pas ma semaine !

J'avais un peu la crève depuis quelques jours et comme j'aime pas quand ça traîne, je suis allé chez le médecin hier soir. Bon réflexe, n'est-ce pas ?

J'entre dans la salle d'attente : j'avais oublié à quel point c'est déprimant. Et avec 1h d'attente, j'ai bien eu le temps de tout remarquer.

Donc voilà les 3 trucs trop chiants dans la salle d'attente du médecin...


1 - La déco de merde

Chez le médecin, c'est clairement pas Le Louvre. Donc la déco est rudimentaire. Minimaliste. Ou tout simplement inexistante. On a juste 5-6 chaises, sans doute héritées de la grand mère, disposées avec soin dans un pur soucis de précision mathématique plutôt que celui d'un esthétisme raffiné. Donc les chaises sont espacées régulièrement et de manière symétrique autour d'une pauvre table basse sur laquelle s'entassent toute une série de magazines.

Sur les murs, il n'y a pas de reproductions de beaux tableaux du XVIIIème, ni de croutes de XIXème. Non, que dalle. Y'a juste des affiches pour rappeler que les antibiotiques, c'est pas automatique, que les vaccinations, c'est pas pour les chiens et que le cannabis, ça rend dépendant.

2 - Les autres souffreteux

La salle d'attente, en général, ça se partage avec d'autres patients. Du coup, y'a toujours un mec qui tousse à cause d'une trachéïte qui est en train de se transformer en bronchiopathie, un vieux qui respire brillamment parce que son gloître a doublé de volume ou une vieille qui fait chier avec les détails de l'évolution de son arthrite la première personne qui aura eu lam auvaise idée de croiser son regard.

Bref, on se fait importuner par des mémés qui n'ont personne à qui raconter leurs malheurs et on récupère les microbes des autres...

3 - Les vieux magazines

Côté lecture, faut pas trop s'attendre à avoir des nouvelles fraiches. Les magazines, en général, ils datent d'il y a 6 mois (au moins). Donc bonjour le 5ème mariage d'Eddy Barclay, ah ouais la star ac' saison 4, c'était sympa, ohlala Luciano Pavarotti est mort !

Faut pas s'attendre non plus à du journalisme d'investigation. D'un autre côté, ça se comprend. Dans une salle d'attente, on est malade, donc on n'est pas supposé être très disponible pour lire un article sur les conséquences de la crise des subprimes sur l'économie européenne.

Mais bon, c'est pas une raison pour finir à tourner les pages d'un "Femme actuelle" d'il y a 1 an, avec en page 15 un sudoku entamé au stylo (et pas fini parce que finalement il y a deux chiffres 4 dans la troisième colonne), en page 20 la page des recettes martyrisée par un vandale qui voulait récupérer la recette de la tarte aux coings et, summum du fond, en page 29, le témoignage d'une dizaine de femmes qui parlent de leur divorce et de comment elles le vivent et comment que c'est dur mais en même temps comment que c'est une véritable libération et blablabla...

Bref, mon médecin est sympa, mais sa salle d'attente, c'est une véritable salle de torture. Et quand on en sort, on réalise que le mal qui nous a fait venir est moindre que le mal que l'on quitte quand on laisse cette foutue salle dernière nous.

Publié dans Ma vie

Commenter cet article

Aristote 26/05/2008 13:47

T'aurais pu mettre aussi comme titre "Dans le blog d'arnoworld" : - Déco pourrie- Autres souffreteux- Vieux articles moisis

kevin 20/05/2008 11:19

pour la déco : prends t'en à toi même ; tu fréquentes un médecin généraliste conventionné qui ne gagne pas assez pour décorer son cabinet avec goût.pour les souffreteux : n'oublions pas que le cabinet du médecin, comme l'hôpital, est un milieu contaminant, dans lequel on finit forcément par tomber malade si on y reste trop longtemps.pour les magazines : voila un des ravages de notre société moderne, nous sommes bien d'accord.mon médecin à moi, son cabinet est bien tristoune aussi (d'ailleurs il y a peu, il y avait des photos d'époque de la création dudit cabinet, dans les années 50...), mais on y trouve des Marianne pas trop vieux, et ça, ça vaut son pesant de cacahuètes pour se revigorer en attendant son tour :)