La minute éclectique de Roger : The temptations

Publié le par Arno

Salut Les Zouzous,

Ah là, là, me revoilou!! Eh oui avec tous ces ponts et les vacances scolaires difficiles de trouver un peu de temps, mais voilà, j'y suis.

Bon vous allez p'être me reprocher cette fois-ci d'être pro-américain, mais bon là, n'est pas le sujet, je parle juste de musique cette fois et peu importe d'où elle vient. Donc voilà, je suppose que comme moi avance de savoir lire et écrire vous étiez des enfants. Vous rappelez-vous de la zic que vos parents écoutaient!!! Bah, moi, ils étaient plutôt rock, disco des années 70's, vous savez ces belles années que nos parents vénèrent encore aujourd'hui car leur rappelant le temps où ils étaient jeunes et beau (enfin ça n'engage qu'eux). Enfin revenons au sujet, bref, à ma petite enfance, je me rappelle d'un groupe nommé "The Tempations".

Hop une p'tite photo pour visualiser :


Voici quelques-unes des musiques qui m'ont bercé "Papa was a rollin' stone"




et oui numéro 1 quand même aux US en 1972, c'est quand même pas mal, sinon il y a aussi "Happy People"



"Masterpiece" 



Et oui que de vieux souvenir!! De temps en temps je les écoute quand je roule en voiture cela me rappelle les longs trajets pour aller en vacances...

Bref si vous voulez plus d'infos, il y a Internet (lien wiki : http://en.wikipedia.org/wiki/The_Temptations ) et aussi un film (critique : http://www.dvdrama.com/fiche.php?897 ), mais pour les fans seulement!!!

A plus les Zouzous,

Roger

Commenter cet article

kevin 06/05/2008 13:48

Bonjour Roger.Un seul mot : merci.Non pas pour les Temptations, n'exagérons rien, n'est pas Deep Purple qui veut, mais merci pour faire un peu de place sur ce blog nécrologiquement indispensable, mais musicalement médiocre, à la musique des 70's.Merci de montrer à son fondateur, Arno, que la musique ne se résume pas à quelques crétins "électro-punk"-ophiles, et que toutes les merdes qu'il écoute aujourd'hui trouvent leurs racines dans les 70's, période musicalement bénie par les dieux, s'ils existent.Kevin, soi-disant "réac"